• Le chemin du Pacifique

    Magellan

    Le départ de Séville a lieu le 10 août 1519. Les approvisionnements complétés, on quitte Sanlúcar derrière la Trinidad, le vaisseau amiral, le 20 septembre. Les Canaries sont atteintes le 26. Après avoir suivi la côte d'Afrique, on traverse l'Atlantique, en affrontant de mauvaises tempêtes qui allument des feux Saint-Elme à la pointe des mâts. La côte brésilienne est en vue à la fin de novembre, vers le site de Recife. Le 13 décembre, la flotille entre dans la baie de Rio, puis, en janvier 1520, l'expédition pénètre dans le río de La Plata. Mais le passage vers l'ouest reste introuvable et, le 31 mars, il faut s'arrêter pour hiverner sur la côte de Patagonie, par 49 ° de latitude, dans la baie de San Julián, bien au sud des latitudes auxquelles on pensait descendre. L'inquiétude de tous est grande, et Magellan doit faire face à un complot : le chef portugais n'a jamais été vraiment accepté par la majorité espagnole de ses officiers. Cartagena se rend maître de trois navires. Magellan reprend le dessus par la ruse : l'un des mutins, Luíz de Mendoza, est égorgé ; un autre, Gaspar de Quesada, est décapité. Le 24 août, Cartagena sera abandonné sur un littoral désert, avec un prêtre.

       Le 18 octobre, quatre navires partent vers le sud (le cinquième s'est échoué). Dès le 21, le cap qui marque l'entrée du passage vers l'Ouest est atteint. Le 1er novembre, la petite flotte au complet entreprend de forcer ce détroit, auquel le nom du découvreur sera donné plus tard. Vingt-sept jours de navigation entre de sinistres falaises conduisent enfin à l'autre océan. Mais un second navire a disparu, le San Antonio, dont l'équipage s'est mutiné : son retour en Espagne (mai 1521) donnera les premières nouvelles de l'entreprise.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :